english version
raoult et mitterand
Jacques Raoult Sculpteur
Jacques Raoult Sculpteur

      C'est à Paris, de 1955 à 1960, dans l'atelier de la rue de la gare, que Jacques RAOULT rencontre les sculpteurs Jacques ZWOBADA, Roger PLIN et Etienne MARTIN À leur contact il enrichit sa pratique du dessin, de la sculpture et s'ouvre au monde de la création. Ancien enseignant dans les écoles d'architecture de Rennes et de Nantes, il réalise parallèlement de nombreuses commandes publiques dans le Grand Ouest. Ces oeuvres prennent place dans des aménagements urbains imaginés par des architectes (Paysages de l'Ouest J.C. Peureux , J.L. Le Mancq, Forma 6 , Jean-Luc Pellerin, Jacques Dulieu ...). Ces bronzes sont réalisés le plus souvent à la fonderie d'art Le Floch à Blain (44).

 

 

VOIR ET REGARDER

 

...Souvent je me pose la question sans parvenir à y répondre : quels sont les critères clairs et simples qui distinguent une œuvre d'art ? Je sais que l’art se révèle toujours individuellement si on est en face de l'œuvre, à ce moment tout ce questionnement s'efface si la matière s'anime, nous atteint, alors ressurgit cette nouvelle réalité qui me semble propre au dialogue avec l'œuvre d'art. Le travail de Jacques RAOULT s'inscrit dans l'histoire. Ses maîtres l'ont initié dans la tradition de la sculpture liée à la figure humaine comme thème principal et inépuisable. Tout son travail se cristallise autour de ce thème et ses apports avec la réalité quotidienne. RAOULT se distingue de ses contemporains en ayant jamais abandonné l'objet réel, son regard "figuratif" sur notre monde et sa représentation. Il a poursuivi sans cesse et sans hésitation ce chemin. En n'abandonnant pas son regard figuratif sur notre monde, il s'est exposé à ce malentendu malheureux et bien présent aujourd'hui ou les uns ne voient que l'image familière (femme, corps, visage…), sans les regarder, tandis que les autres ne voient l'absence de l'imagination moderne. Le travail de Jacques RAOULT doit nous donner l'occasion de MIEUX VOIR CE QUE NOUS REGARDONS. Ne nous attardons pas sur l'apparence familière des formes figuratives comme elles apparaissent au premier coup d'œil. Pénétrons dans l'univers des formes. Scrutons en sentant et en décelant les forces propres qui transforment la matière, l'animent et la rendent immatérielle. Voir le dialogue des lumières et des ombres, voir les textures multiples, les rythmes composés, les inventions cachées, mais fortes et toujours présentes....

 

Ekkehart RAUTENSTRAUCH (Artiste)

 

 

Un nouveau vocabulaire de formes 

 

"Tout le monde dessine,où a dessiné ,on le dit . Il est difficile d'améliorer le dessin d'instinct, tout en gardant les vertus de sa liberté. Au cours de notre vie, la capacité à regarder se modifie, se transforme, se précise à condition de produire les efforts nécessaires et quotidiens. Le dessin suppose une pratique assidue, ritualisée, il est un réel langage. Il est difficile d'accéder à ce jeu passionnant et captivant. Je suis captif... Le dessin me conduit naturellement au modelage, expression fluide où le remord peut s'en donner à cœur joie ; l'esprit de contradiction aidant, un nouveau vocabulaire de formes s’installe étranger à toute préméditation m'emportant dans le rêve salutaire."

 

Jacques RAOULT

 

réalisation 1plicite